Terribles révélations de Nostradamus   Centurie N° 4 (deuxième partie) (Les 7 sceaux de l'Apocalypse t. 5) par Fedim

Terribles révélations de Nostradamus Centurie N° 4 (deuxième partie) (Les 7 sceaux de l'Apocalypse t. 5) par Fedim

Titre de livre: Terribles révélations de Nostradamus Centurie N° 4 (deuxième partie) (Les 7 sceaux de l'Apocalypse t. 5)

Auteur: Fedim

Broché: 205 pages

Date de sortie: August 27, 2013

Éditeur: Patrick Bouvier

Obtenez le livre Terribles révélations de Nostradamus Centurie N° 4 (deuxième partie) (Les 7 sceaux de l'Apocalypse t. 5) par Fedim au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Fedim avec Terribles révélations de Nostradamus Centurie N° 4 (deuxième partie) (Les 7 sceaux de l'Apocalypse t. 5)

Ce n’est pas de gaité de cœur que je vous communique ces textes, malheureusement j’ai réussi là où tout le monde à échoué en 5 siècles
J’en appelle à la communauté internationale afin de m’aider à traduire dans toutes les langues pour faire connaître cette sentence du monde, vous trouverez le point contacte sur le site dédié aux livres du format kindle à (nostradamusbp.fr)
Ce travail représente l’aboutissement de 63 mille heures de travail en 33 ans, l’avenir de notre humanité me préoccupe tout particulièrement, et je sais que Nostradamus a été l’émetteur et je suis le récepteur de son principe d’élocution.
Pendant cette longue quête du Graal, j’ai fait rendre l’âme à 6 ordinateurs, perdant ainsi certaines analyses, ces machines à l’époque ne possédaient pas autant de sauvegarde que nous avons aujourd’hui.
Seule la troisième centurie fut irrémédiablement perdue.
En 33 années j’ai mis à jour la première prose, grande textes composés de la première centurie sous laquelle s’emboite la seconde centurie.
La lettre à César décrypté selon les deux principes indiqués par Nostradamus.
Les trois premières centuries décryptées selon les préceptes de Nostradamus contenu dans le pseudonyme, et la lettre à César.
Tous les textes sont nominatifs, ce qui représenta un grand encouragement pour la véracité de l’expression permettant la mise à jour des textes.
Les événements décrits dans les premières centuries se sont réalisés, toutes ces preuves avaient pour but de diriger les véritables recherches vers le but ultime de la révélation de Nostradamus.

Je vous présente la deuxième partie de la quatrième centurie, telle que ce texte vous est présenté actuellement, il n’est pas terminé, il reste l’étape la plus importante de la révélation, qui consiste à regrouper ensemble, tous les événements décrits ici.
Cette dernière opération permet d’unir chaque événement ensemble ce qui donnera un texte unique, l’unification se fait à partir des mots-clés contenus dans chacun des petits textes.
Le principe d’expression n’est pas sans rappeler le principe des images d’un dessin animé, où chaque image entre dans la composition du film final.
Chacun des quatrains, sera composé de quatre lignes d’origines, la lecture de chacune des lignes sera pratiquée à l’endroit et à l’envers, ce qui nous donnera 8 petits paragraphes composés par dix fois plus de mots que les lignes originelles.

La révélation que vous avez sous les yeux est déjà dramatique par le contenu de la révélation, la fin des temps y est clairement indiquée, son processus y est également décrit de façon précise, il est bien évident que Nostradamus n’a pas codifié son œuvre pour nous transmettre une recette de confiture, son œuvre a réussi sa mission en traversant les siècles sans jamais être découverte.
La cause réside dans le fait que certaines conditions particulières devaient être réunies et possédées par celui qui allait décrypter le début de cette œuvre, et ensuite Nostradamus donne le don permettant le décryptage définitif et l’assemblage des événements, il écrit dans ses textes qu’il surveille l’issue de cette traduction, l’enjeu est d’une portée considérable.
Les textes de Nostradamus ne sont pas des fadaises, et ne doivent pas être pris à la légère, si au cours des derniers siècles les exégètes on écrit n’importe quoi, c’était avant tout afin que les textes faces un bon dans le temps et parvenir à notre époque à laquelle ils sont destinés.
L’humanité, telle qu’elle se présente actuellement, a pris une direction dont l’aboutissement ne peut qu’être la destruction de tout, l’indifférence des hommes laisse l’injustice, la cruauté et le mal se développer de façon qui semble naturelle. Le seul Dieu existant à notre époque pour une grande partie de la population se nomme « argent ».
Le contenu de ce texte est dramatique, mais nous devons trouver l’issue qui est indiquée, l’humanité va rencontrer des difficultés comme par le passé, l’homme fera un bon dans le temps de 15 à 20 mi